Ce que vous devez savoir sur le second rachat de crédit

Ce que vous devez savoir sur le second rachat de crédit

Savez-vous que vous avez la possibilité de faire racheter une seconde fois votre crédit ? C’est pourtant le cas auprès de toutes les banques. Retour sur ce que vous devez savoir sur ce genre de transaction.

Pourquoi faire racheter une seconde fois votre crédit ?

Faire racheter une seconde fois votre crédit peut être une idée de votre expert-comptable à Saint-Gilles, Ixelles ou à Bruxelles en Belgique. La raison en est généralement que votre nouvelle situation financière ne vous permet plus d’assumer les coûts de votre contrat actuel. Avec un rachat de crédit, vous pouvez espérer faire diminuer vos mensualités encore un peu plus et profiter du marché pour le moins intéressant actuel.

C’est toujours un bon moyen pour éviter le surendettement. Mais bien évidemment vous devez commencer avant la première déchéance de près à vous lancer dans la quête du meilleur contrat à souscrire. Ce doit être notamment celui en rapport avec votre nouvelle situation et de vos besoins.

Des conditions de souscription qui sont différentes

Mais les conditions de souscription sont un peu différence lors d’un second rachat de crédit. Notamment, ici, il ne s’agit plus de prendre en charge le reste à charge d’un emprunt réglé à 60%. Les banques ne participent qu’à une hauteur de 200 000 euros maximum. Vos pénalités de remboursement anticipé et le reste de vos mensualités ne doivent pas dépasser ce montant.

Inutile de dire qu’il est difficile de faire passer une demande de réserve d’argent avec un second rachat de crédit. Et de toute manière, cela ne fait qu’augmenter vos risques de surendettement encore une fois. Un bon expert-comptable à Saint-Gilles vous conseillera de vous abstenir. Pour en savoir plus, rendez-vous sur ce site.

Pour autant, vous allez vous adresser toujours à une banque belge pour la souscription d’un second rachat de crédit. Vous allez devoir, outre le formulaire, fournir des justificatifs pour ce faire. Ce sont notamment les mêmes que ceux pour une première transaction : RIB, ancien contrat de crédit, certificat de résidence, CIN, etc.

Un second rachat de crédit auprès des banques en ligne

Les banques belges peuvent vous proposer leur aide pour un  second rachat de crédit sans problème. Mais dans la majorité des cas, les emprunteurs préfèrent se tourner vers les établissements en ligne. La raison en est qu’ils sont plus simples d’accès et plus rapides dans le traitement des demandes.

Passez tout de même par un comparateur de rachat de crédit afin de vous assurer cette fois profiter de la meilleure offre du marché. Les taux applicables et la qualité des services ne se valent pas. Il en est de même pour la durée de votre endettement. Basez-vous sur les résultats de votre simulation, faite par un courtier ou votre expert-comptable, pour faire votre calcul. C’est le gage de la réussite de votre démarche.

Un second rachat de crédit : attention aux pièges

Quand vous faites un second rachat de crédit, faites attention à ne pas choisir simplement la meilleure offre du marché en négligeant la comparaison de cette dernière avec votre contrat actuel. C’est le piège. Ce n’est pas intéressant de procéder à un rachat de crédit si vous ne pouvez pas faciliter vos fins de mois. Quand bien même vous pouvez prétendre à un troisième rachat par la suite, il convient tout de même de faire attention avant votre souscription.

Par ailleurs, ne vous dites pas que toutes les demandes de second rachat de prêt passeeasy auprès des banques. Les établissements prêteurs ont totalement le droit de refuser de vous aider, et ce, quand bien même vous ne dépassez pas le capital de 200 000 euros. Tout dépend de la qualité de votre profil que vous devez d’ailleurs soigner.

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *